Quitter rapidement    Effacer mes traces
08 Novembre 2014
Prostitution : trois organismes de la région demandent plus que des changements législatifs

Article paru dans Le Réveil

La Maison ISA, Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel du Saguenay, la Maison d’accueil et d’hébergement La Chambrée et le Centre de femmes Mieux-Être de Jonquière voient d’un œil positif l’adoption du projet de loi C-36, Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation modifiant le Code criminel. Cette nouvelle loi criminalise dorénavant les clients et les proxénètes et décriminalise les femmes et les hommes dans la prostitution.

Cependant, tout comme la CLES*, nous espérons que l’article qui criminalise la sollicitation près des écoles ne soit jamais appliqué, pour qu’aucune femme ne soit criminalisée dans un contexte d’exploitation sexuelle. De plus, nous considérons que ces changements législatifs ne sont pas suffisants et que les gouvernements doivent s’engager concrètement à mettre sur pied des mesures sociales et économiques afin d’offrir une réelle porte de sortie pour les femmes et les personnes qui désirent quitter le milieu de la prostitution.

Pour développer le projet de loi C-36, le gouvernement du Canada s’est inspiré du modèle nordique, qui a fait ses preuves dans les différents pays qui l’ont adopté. Dernièrement, la Norvège a évalué les retombées de la criminalisation des clients et des proxénètes. Il est ressorti de cette analyse que les nouvelles dispositions de loi avaient « réduit l’exploitation dans le commerce du sexe, et qu’elles n’avaient pas eu de conséquences imprévues pour les personnes étant dans la prostitution. Il n’y a eu, par exemple, aucune indication d’une augmentation de la violence, comme certains critiques avaient suggéré qu’il se produirait.» (Ruhama, 2014). Heureuses de constater les retombées positives pour les femmes ailleurs dans le monde, nous espérons sincèrement que nous bénéficierons de ces mêmes retombées positives au Québec.

Selon nous, cette nouvelle loi envoie un message fort que la marchandisation du corps et de la sexualité des femmes est inacceptable. Cependant, nous croyons fermement que des moyens concrets doivent être mis à la disposition des femmes et des personnes afin de les aider à sortir de la prostitution. Il est primordial que les gouvernements s’engagent à mettre en place des fonds pour la mise sur pied de services adaptés à la réalité des victimes d’exploitation sexuelle, car le parcours de sortie de la prostitution peut être long et difficile. En effet, près de 70% des femmes ayant un vécu dans la prostitution affirment vouloir arrêter de se prostituer, mais rencontrent plusieurs obstacles qui les empêchent d’y mettre un terme (Côté et Earls, 2013). Ces services pourraient répondre à différents besoins que peuvent avoir les personnes ayant un vécu dans la prostitution comme de l’hébergement, de l’aide à l’emploi, des thérapies en lien avec la sexualité ou la toxicomanie, etc.

De plus, les difficultés financières est l’une des principales raisons qui amènent une personne à entrer dans la prostitution. Nous croyons que les différents paliers gouvernementaux doivent mettre en place de réelles mesures de lutte à la pauvreté afin de permettre aux femmes vivant en situation de pauvreté d’avoir d’autres options que la prostitution. Au-delà des mesures législatives, le Regroupement québécois des CALACS, dont La Maison ISA fait partie, est en faveur du retour des cours d’éducation sexuelle dans les écoles secondaires. En ce sens, nous applaudissons l’engagement du gouvernement du Québec pour son projet-pilote afin de réintégrer les cours d’éducation à la sexualité dans les écoles. Il sera important de sensibiliser les jeunes à la notion de consentement, sur les ingrédients de base des relations sexuelles saines et sur la violence sexuelle afin de valoriser une société où les rapports hommes femmes sont égalitaires.

La Maison ISA – CALACS
La Maison d’accueil et d’hébergement La Chambrée
Le Centre de femmes Mieux-Être de Jonquière

> Archive de nouvelles